page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

Une mortelle soirée au Théo Théâtre

par Marie Charrel [27ème promotion].
Article publié le mardi 31 janvier 2006.
 
Trois colocataires déjantés des seventies s’apprêtent à passer le réveillon avec leurs invités et quatre kilos de bulots. Mais la soirée ne se passe pas tout à fait comme prévu...

Les années 1970, ça colle toujours un peu à la peau. Entre Madonna repiquant les rythmes d’Abba et le retour cyclique des pattes d’eph’ dans les vitrines, la seule façon d’échapper à l’overdose est... la dérision. C’est le ton qu’ont choisi Caroline Gaget et Paco Perez dans la pièce qu’ils présentent cette semaine au Théo Théâtre. Bienvenue dans un univers kitch et complètement orange flashy.

Ginger et Fred, deux frangins, partagent leur appartement avec Monique, une fille gentille mais un peu bécasse. Ils se préparent à passer un réveillon 1979 inoubliable. Mais au fil de la soirée, leurs invités appellent un à un pour annuler : Albert est de garde, Jonathan et Jennifer se séparent...

Petits meurtres entre amis

Seul Gérard, le vague ami d’un ami, est encore attendu. Quelques coupures d’électricité plus loin, ils réalisent que les similitudes entre leur soirée et le scénario du célèbre film d’horreur « Mortelle bonne année » sont trop nombreuses pour être une coïncidence. S’ensuit un enchaînement de scènes rocambolesques truffées de clins d’œil. Aux années 1970 bien sûr, mais aussi au cinéma, aux séries télé, à la musique.

Tour à tour, on se croit dans « Scream » ou dans un remake d’Hitchcock à la sauce disco. La complicité entre les comédiens restitue parfaitement l’ambiance d’une soirée entre potes qui tourne aux petits meurtres entre amis. Résultat : on rit de bout en bout, jusqu’à l’apothéose de la scène finale. Révèle-t-elle si le psychopathe à la porte des colocataires foldingues est un véritable serial killer ou un voisin en mal de cheminée ? Pour le savoir, courez au Théo Théâtre.

 [1]


Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

[1] « Mortelle bonne année », Théo Théâtre, 20 rue Théodore Deck, 75015 Paris (M° Convention ou Boucicaut), du mercredi au samedi à 21h45 et le dimanche à 17h. Réservations : 01 45 54 00 16. Tarif réduit : 13 euros. Points de vente : Fnac, theatreonline.com, Théo Théâtre. Contact : mortellenonneannee@hotmail.fr



Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo