page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

Cinéma-fiction

par Théo Haberbusch [27ème promotion].
Article publié le samedi 28 janvier 2006.
 
Pour lutter contre le piratage sur Internet, Bubble, le dernier film de Steven Soderbergh sortira au Etats-Unis le 27 janvier en même temps au cinéma, en DVD et sur le câble. Le début d’une révolution pour les studios de production ?

(JPG) Imaginez. De retour chez vous après un mercredi de travail harassant, vous vous précipitez face à votre ensemble home-cinéma avec écran plasma. Ouf ! Vous n’avez pas manqué le début des Bronzés 4, sorti aujourd’hui au cinéma.

En ce début 2010 et après des semaines de matraquage publicitaire, il n’était pas question de manquer un tel événement culturel. Pas question non plus de le découvrir au cinéma : trop de monde, image de qualité moyenne. De toute façon, vous n’auriez pas eu le temps de dîner avant de repartir pour une salle obscure à votre goût.

Heureusement, depuis un an en France, les films sont diffusés en même temps au cinéma, en DVD et sur le câble ou le satellite.

Fin du cinéma de papa

Pour l’instant, tout ceci n’est que de la fiction. Mais la récente initiative du réalisateur américain Steven Soderbergh laisse entrevoir une révolution de l’industrie cinématographique.

Bubble, son nouveau film, sortira simultanément en salles et en DVD le 27 janvier aux Etats-Unis. Au même moment des chaînes câblées haute définition diffuseront ce thriller tourné en numérique et avec des acteurs non-professionnels.

Dans une interview au magazine Wire, Soderbergh justifie cette innovation par la lutte contre le piratage. « Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson, Ocean’s Eleven et Ocean’s Twelve, je les ai vus sur Canal Street [rue de New York] le jour de la première séance. La sortie simultanée existe déjà. Nous essayons de la contrôler. » Et le vainqueur d’une Palme d’Or pour Sexe, mensonges et vidéo d’ajouter qu’aller au cinéma n’est « pas toujours très agréable ». Autant de raisons qui l’amènent à pronostiquer que « d’ici cinq ans » tous les principaux films sortiront en même temps au cinéma, à la télévision et en DVD.

Mais ce qui pourrait sonner la fin du cinéma de papa n’est pas du goût des producteurs hollywoodiens. Jusque là, l’économie des studios reposait sur les sorties multiples d’un film. Après la projection en salles venaient les DVD, et ensuite seulement la diffusion télé. Autant d’étapes permettant aux majors de rentabiliser leurs productions. Conséquence : certains exploitants de salles américains refuseront de projeter Bubble. Devant le courroux de ces derniers, Soderbergh a reçu le soutien de son ami George Clooney.

A présent, le réalisateur de Traffic se trouve au cœur d’une polémique dont l’enjeu n’est plus artistique mais économique. Dommage. Car si Soderbergh a commis certaines superproductions au succès planétaire (Erin Brockovich, Ocean’s...) il agit en général en artiste indépendant, capable d’explorer de nouvelles voies pour son art.

Sa dernière création, Bubble, en fournit l’illustration. Il s’agit du premier film à petit budget (1,6 millions de dollars) d’une série de six, tournés en numérique haute définition. L’occasion selon Soderbergh de réaliser plusieurs versions de chaque film. « Je pense qu’il serait vraiment intéressant de sortir un film, puis, quelques semaines plus tard, de dire : "Tenez, voilà la version 2.0, remontée, réenregistrée" », déclare-t-il à Wired.

Il ne s’agit plus de fiction mais bien d’un tremblement de terre qui se prépare.


Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo