page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

P2P : influence zéro ?

par Laurent Suply [27ème promotion].
Article publié le mercredi 25 janvier 2006.
 
Le téléchargement illégal sur internet n’aurait pas d’effet réel sur les ventes de disques, selon une étude de l’université Paris XI en partenariat avec l’UFC-Que Choisir.

L’étude financée par le ministère de la Recherche vient renverser quelques idées reçues sur le téléchargement et le comportement des internautes. Effectuée en France auprès de 4000 personnes, elle fait le point sur les « copieurs », leurs usages, leur consommation de biens culturels payants.

Première surprise : les internautes qui téléchargent le plus sont aussi ceux qui achètent légalement le plus de biens culturels (CD, DVD) :

    • parmi ceux qui consacrent moins de 20 € par mois à la culture, 23.70% seulement ont un « fort niveau de copiage » contre 38.30 % à « fort niveau de copiage »
    • Gros copieurs et petits copieurs s’équilibrent entre 40 et 150 euros par mois (29.80% de « fort niveau de copiage » et 32.40% de « faible niveau ».
    • Les plus gros acheteurs sont ceux qui téléchargent beaucoup : 56% de ceux qui dépensent plus de 200 € en biens culturels ont un « fort niveau de téléchargement ».

Les 11 millions de Français qui téléchargent de la musique (soit plus de 40 % des internautes) sont issus de « pratiquement toutes les catégories sociales », indique l’étude. La majorité des téléchargeurs connaît le risque juridique encouru, mais « cette perception n’a aucun effet sur l’intensité de leur pratique en la matière », souligne Fabrice Rochelandet de l’université Paris XI.

Les internautes interrogés ont justifié leur utilisation du téléchargement. Les motifs les plus cités sont :

    • Le prix trop élevé des originaux (96%)
    • La gratuité (90%)
    • La découverte de nouveaux artistes (90%)

59 % des téléchargeurs connaissent le risque juridique encouru, mais « cette perception n’a aucun effet sur l’intensité de leur pratique en la matière », a également souligné M. Rochelandet de l’université Paris XI.

Pirates ou pas, les internautes fixent une valeur moyenne pour l’achat de culture sur internet en téléchargement illimité : 6.66 euros par mois pour de la musique, 8.44 euros pour des films et 12.62 euros pour les deux. Un prix moyen inférieur à celui d’un seul original.


Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo