page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

Bernard Laporte, prophète en son pays !

par Guilhem Garrigues [29ème promotion].
Article publié le lundi 3 décembre 2007.
 
Sur ses terres natales, le nouveau secrétaire d’Etat reste la star locale. Malgré la défaite en demi-finale ou la récente enquête fiscale qui vient de s’ouvrir sur ses affaires, la cote de popularité de l’ancien sélectionneur des bleus est forte. Pour ses amis, sa famille, il est loin d’en faire trop et rare sont ses détracteurs.

A Gaillac, entre Toulouse et Albi, la Coupe du monde est terminée. Mais au café Ramier, quartier général du club de rugby local, on ne cesse de refaire le match. Le patron, André Suderie, est un ami d’enfance de Bernard Laporte. Dans son bar, pas question de toucher au patrimoine local : « Bernard est un génie. Depuis qu’il est gosse, tout ce qu’il touche, il le transforme en or. Personne n’aurait fait mieux que lui à la Coupe du monde. » Même si la politique n’occupe pas tous les débats sur le zinc de chez « Dédé » , ses amis d’enfance restent fiers de « Bernie » : « Bernard ne fait pas de politique. Il est là pour servir la France. Et il va bien le faire. Il a toujours été passionné par les affaires publiques. C’est un homme entier qui va s’investir dans les dossiers. Il a du mérite, il vient de nulle part, les gens qui le critiquent sur ses affaires sont des jaloux », ajoute Christian, un habitué de chez Ramier, qui a été champion de France junior avec le secrétaire d’Etat.

Des parents fiers de leur fils

A quelques kilomètres de là, dans une maison familiale, Gaston et Odette Laporte, parents de Bernard, vivent une retraite paisible. Ces anciens employés EDF ne sont du même bord politique que leur dernier : « Ce sont ses histoires, pas les nôtres. Nous sommes fiers de ce qu’il fait », répond Odette en roulant les « r » avec un fort accent du sud. La vie chez les Laporte est loin du strass des casinos girondins ou du show-biz parisien : c’est une maison toute calme, simple et chaleureuse. Là-bas on vote à gauche et on ne parle pas politique : « Nous avons Bernard au téléphone une fois par semaine, on prend des nouvelles des enfants. C’est tout. Et on est fier de lui. Il a toujours suscité la jalousie des autres, mais c’est un gosse passionné qui va au bout de ses rêves. Ses affaires, il les gère comme il peut », précise Gaston, les larmes aux yeux.

Stade Bernard Laporte

Et à Gaillac, Bernard Laporte a laissé ses traces. Le stade de rugby porte son nom depuis trois ans sur sa volonté. Le président du club local, Jean-Pierre Delmas, assume : « Un soir de troisième mi-temps, Bernard nous a chambré en nous demandant de le baptiser. On a pensé le faire à son nom. Il a de suite accepté. C’est pas tous les jours que nous avons un jeune de chez nous qui devient sélectionneur. Il ne nous a jamais abandonné. On sait qu’on peut compter sur lui. » Même le vin de Gaillac a une cuvée en l’honneur du « Tsar ». Mais certaines mauvaises langues disent que c’est une terrible piquette...

Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo