page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

Procès Colonna : le médecin légiste sème le doute

par Florence Floux [29ème promotion].
Article publié le vendredi 16 novembre 2007.
 
Les magistrats de la cour d’assises spéciale de Paris sont entrés hier dans le vif du sujet, en appelant à la barre le médecin légiste qui a examiné le corps du préfet. Un bon point pour la défense de l’accusé.

Après le témoignage d’Hélène Graziani du SRPJ (service régional de police judiciaire) d’Ajaccio, qui a procédé aux premières constatations sur la scène du crime le 6 février 1998, c’est le médecin légiste Paul Marcaggi qui s’est avancé devant la cour hier après-midi. Deux missions lui avaient été confiées au moment de l’assassinat du préfet Erignac : la levée du corps et l’autopsie, qu’il a réalisée le soir même aux environs de minuit, soit trois heures après le drame.
Le docteur Marcaggi a confirmé la mort par balles et a déclaré avoir pu observer trois orifices d’entrée du côté de la nuque, et trois orifices de sortie dans la région frontale de la tête de la victime. « Le premier tir a engendré le décès immédiat de monsieur Erignac. Le tireur se trouvait forcément dans le dos de la victime et le premier tir a été réalisé quasiment à l’horizontal », a poursuivi le médecin. Interrogé par l’avocat général sur ce que cet angle de tir peut dénoter de la morphologie du tireur, le légiste a répondu simplement : « Monsieur Erignac mesurait 1,83 m, donc si le tireur se trouvait derrière lui, avec le décalage de la marche que gravissait le préfet, le sujet est probablement de grande stature. »
Une déclaration que les avocats de la défense se sont empressés de faire confirmer au légiste. « Que voulez-vous dire par grande stature exactement ? » Le docteur Marcaggi a explicité : « Si le tir a eu lieu à l’horizontal, a-t-il précisé en mimant le geste avec son bras comme s’il avait lui-même un pistolet dans la main, cela signifie que le tireur est au moins aussi grand que le préfet. » Un constat qui pose problème à l’accusation lorsque l’on sait qu’Yvan Colonna mesure à peine 1,72 m.

« C’est un élément de plus »

Reprenant le rapport d’autopsie que le médecin avait rédigé à l’époque des faits, l’avocat général s’est étonné de ne pas y trouver la mention de tir à l’horizontal. « Le tir est horizontal, et légèrement ascendant », a alors précisé le docteur Marcaggi qui a également affirmé ne pas pouvoir être formel, étant donné qu’il n’a jamais été convié à la reconstitution des faits. « Il n’a pas été possible de mettre à jour cette contradiction auparavant, car les multiples demandes de reconstitution des faits de mon client lui ont toujours été refusées » a alors martelé Antoine Sollacaro, avocat d’Yvan Colonna. Pour Pascal Garbarini, autre avocat de l’accusé, « c’est un élément de plus qui prouve qu’Yvan Colonna ne peut être le tireur. »

Ecoutez le témoignage du médecin légiste
au micro de Dorothée Laurain




Témoignage du docteur Marcaggi, médecin légiste


Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo