page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

Les vitrines des candidats ne se valent pas toutes

par Alexandre Chassignon [28ème promotion].
Article publié le lundi 29 janvier 2007.
 
Sitôt désignés, sitôt affichés. En plus du slogan et de l’affiche souriante, le site web figure en bonne place dans les ingrédients indispensables d’une bonne campagne. Loin de se ressembler, ces vitrines révèlent les approches des prétendants. Tour d’horizon, du plus récent au plus ancien.

Nicolas Sarkozy. « NSTV »

Impossible de passer à côté : dès la page principale du site, la vidéo se lance toute seule. Une toute petite lucarne labellisée « NSTV » - en français , ça donnerait « Nicolas Sarkozy TéléVision ». Tout sarkozy.fr tourne autour du candidat : en plus de suivre ses déplacements, les visiteurs peuvent le « soutenir » par courriel ou SMS, et même télécharger le « kit campagne ». Et l’interactivité, alors ? Elle passe aussi par la télé interne. Chaque jour, le candidat ou l’un de ses porte-parole répond, en vidéo, à une question recueillie... en vidéo. Et des « mini-débats » doivent être organisés et filmés prochainement : les internautes volontaires peuvent déjà s’incrire.

François Bayrou. Les propositions au quotidien.

Le site bayrou.fr change de visage et de thème tous les jours, en fonction des déplacements du candidat : le Sud-Ouest ou Orléans, les viticulteurs ou les médecins en milieu rural. A chaque fois, les nouvelles propositions sont ajoutées à une page dédiée, où les internautes peuvent aussi les commenter. La plupart du temps pour exprimer leur accord, et même leur enthousiame. Mais parfois aussi pour afficher des doutes, moins sur le fond que sur la stratégie. Un internaute lance ainsi cet appel au candidat : « Certes, vous nous proposez un programme charpenté, solide, qui "tient la route". Mais qui comme Premier ministre ? Qui aux Finances ? A l’Intérieur ? Et puis, si par malheur, vous ne parveniez pas à faire chuter l’un des deux faces de la même pièce [Royal/Sarkozy], qui soutiendriez-vous ? » D’autres visiteurs lui ont répondu, sans attendre l’équipe du site, que là n’est pas la question.

Ségolène Royal. Débats et polémiques.

Dans les liens qui s’empilent sur la page d’accueil de la candidate socialiste, deux catégories : l’actualité et les débats. Dans le premier cas, il s’agit des déclarations de l’équipe de campagne, souvent des réactions aux critiques suscitées par les prises de position la candidate (sur la Chine, les impôts...) Mais desirsdavenir.org est aussi la vitrine du concept de « débat participatif ». Un fonctionnement bien établi, depuis le lancement du site en février 2006. Sur chaque discussion ouverte, l’équipe du site réalise des synthèses qui dépassent souvent les 10 pages. Elle semble quelque peu dépassée par les événements : le « livre ouvert » prévu il y a un an est bloqué au deuxième chapitre. Mais depuis que le nom des principaux candidats est devenu officiel, les internautes discutent beaucoup de l’attitude que leur candidate devrait adopter dans la campagne. Le « nuage », gadget inclus dans le site, extrait les mots les plus souvent écrits. Il les affiche dans une taille proportionnelle à leur fréquence. Et cela en dit long sur les préoccupations des intervenants. A la rubrique "soutiens", le mot le plus courant est "Sarkozy". Devant "Ségolène Royal".

Les autres candidats

Jean-Marie le Pen n’a pas de site personnel. Mais sur celui du FN, il livre son analyse de l’actualité, une fois par semaine, dans une interview vidéo façon journal télévisé. Dominique Voynet a choisi de raconter sa campagne sur un blog. Les internautes peuvent créer leur « blog populaire et antilibéral » sur le site de Marie-George Buffet. Et consulter « l’espace anti-Sarko » du site d’Oliver Besancenot


Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo