page d'accueil
envoyer un message au webmaster
plan du site
s'abonner au flux RSS les derniers articles à lire accéder au podcast s'abonner à la newsletter
espace privé pour les rédacteurs

"Et vous, êtes-vous un "Go addict" ?

par Tania Meppiel [28ème promotion].
Article publié le lundi 30 octobre 2006.
 
Plus branché que le Sudoku, plus traditionnel que la PSP ou la Playstation, moins éculé que le chat sur MSN, la nouvelle tendance des ados s’appelle... le jeu de Go ! Que l’on y joue face à face sur un plateau de jeux ou en réseau sur Internet, le Go est devenu une vraie drogue pour beaucoup d’entre eux.

Né en Chine il y a plus de 4000 ans, le jeu de Go, considéré comme l’un des quatre arts sacrés, s’est récemment répandu en Europe. Inventé par un empereur chinois pour éduquer ses fils stupides et bornés, il a conquis, petit à petit et par le bouche à oreille,... la planète adolescente ! Les passionnés de culture asiatique mais pas seulement. Le Go peut faire penser au jeu de dames, par son côté tactique, mais il est bien plus complexe. Sur un plateau de jeu appelé « goban », les deux joueurs qui s’affrontent déposent et déplacent chacun leur tour des « pierres » noires ou blanches. Celui qui parvient à faire disparaître au fur et à mesure les pions adverses gagne la partie. « Les samouraïs s’en servaient comme entraînement à la stratégie militaire, explique Loren, 14 ans. C’est un jeu très tactique qui demande beaucoup de concentration et qui permet à chacun de contrôler ses faiblesses et son agressivité. Ce n’est pas qu’une simple histoire de pions ! ». La jeune fille blonde, passionnée de culture asiatique, avoue pouvoir passer des heures sans décoller le nez d’un goban. « Je peux dire que je suis accro ! » poursuit-elle. Mais si le jeu fait des « addicts », c’est surtout sur Internet. Plusieurs serveurs permettent aujourd’hui à des milliers de joueurs de s’affronter, qu’ils soient à l’autre bout de la planète ou voisins. Parmi eux, IGS, serveur de jeu de Go international, réunit des joueurs du monde entier, notamment professionnels. www.pandanet.co.jp/English Tandis que KGS, Kiseido Go Server, est très fréquenté par la communauté francophone. www.gokgs.com « Une fois connecté au serveur, on choisit parmi la liste de pseudos contre qui on veut jouer, explique Tiago, 12 ans, « Mitani6 » de son pseudo. Et pendant la partie, on peut discuter avec notre adversaire. C’est souvent en anglais, alors ça me fait progresser ! », s’amuse t-il. On trouve aussi des centaines de sites d’échanges d’informations, de tactiques de jeu, d’adresses de clubs ou de vente d’articles de Go. Quarante millions de joueurs sur la planète se seraient laissé séduire par le Go notamment en ligne, dont un million en Europe.

Et si le jeu a explosé sur la toile, il se décline aussi en livres. Ainsi, on peut lire L’art subtil du management, le jeu de go comme modèle d’Armel Marin et Pierre Decroix, qui expliquent comment transposer la complexité du Go dans la vie réelle. Existent aussi des DVD de parties cultes ou de dessins animés dans lesquels les personnages jouent... au Go ! Ainsi Hukaru No Go, très populaire au Japon, raconte l’histoire d’un jeune garçon qui découvre le jeu grâce à un fantôme. Le succès du Go montre que les jeunes d’aujourd’hui, d’habitude si férus de jeux vidéo ultra-élaborés, peuvent aussi développer une véritable accoutumance à un simple jeu traditionnel chinois. D’ailleurs, Emanuel Lasker, champion du monde d’échecs, fan de Go, affirmait : « S’il y a une vie intelligente sur Mars, ses habitants doivent avoir découvert le jeu de Go. » Donc, pour rester jeune, branché et intelligent, on ne parle plus de place to be mais de game to play : le Go !

Tania MEPPIEL

 [1]


Voir et/ou télécharger l'article au format PDF

[1] Liens utiles : Fédération Française de jeu de Go : http:// ffg.jeudego.org Cours en ligne avec Farid Ben Malek, champion de France en 1993,1998 et 2002 : http://ecole.go.free.fr



Forum de l'article


 
 
 
   
[#NOM_SITE_SPIP]

Accueil |  IPJ Paris | podcast ipjmag |  anciens ipj |  newsletter |  @webmaster | ipjmag en rss ipjmag

Ipjmag est un magazine école réalisé par les étudiants de
l'Institut Pratique de Journalisme, dans le cadre de l'option "journalisme en ligne"
encadrée par Thierry Guilbert, concepteur de ce site à vocation pédagogique
.
-------
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés - (c) 2004 - 2006
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de
la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Le contenu de ce site (textes, sons et vidéos) ne peut être repris sans accord préalable de leurs auteurs.

------

Creative Commons License
Les pages contenues sur Ipjmag font l'objet d'un contrat Creative Commons.  
------
Technologies et logiciels utilisés :
Spip | Loudblog | Spip Video Flash Player - Netdevelopeur et Jeroenwijering | Dewplayer Estvideo